CÉLINE DUPUIS
Auteur, comédien, metteur en scène

Stéphane Hervé

Il fut d’abord l’un des membres actifs de la compagnie Des six déments, qui s’est illustrée en province, avec des comédies telles que Tout baigne, La demande en mariage, Didascalies de I. Horovitz, Cinémassacre de B. Vian. A Paris, il intègre l’Ecole Charles Dullin. A sa sortie de l’Ecole, en 2005, il joue dans Mais ne promène donc pas toute nue, de Feydeau, Andromaque et Autour de ma pierre, il ne fera pas nuit, de Fabrice Melquiot. Au cinéma, il joue en 2007 dans L’institutriste, réalisé par Charles Castella.

En 2008, il met en scène Les Sept jours de Simon Labrosse, de Carole Fréchette. Création au Festival OFF d’Avignon, au théâtre Présence Pasteur. Puis tournée à Pau, Perpignan, Orléans. Reprise au Théâtre de la Manufacture des abbesses, à Paris, en 2011. En 2010, il crée Il est juif, Adamo ? au Théâtre des deux Rivières, à Lanester. Reprise au Théâtre du Bout, à Paris. En cours de production, Vous pouvez embarrasser la mariée, écrite en 2012 et qu’il s’apprête à mettre en scène, pour le festival d’Avignon 2013.

Comédienne, formatrice

Jocelyne ISAAC

Après une formation « éclatée » avec, au fil des années et des rencontres, La Compagnie Goldoni , Eduardo Lorca, Omar Poras, Le Bataclown, Jim Woo Yoo et Thomas Prattiki, elle rencontre la Ligue Nationale d’Improvisation en 1990.

Elle commence alors un parcours d’improvisatrice : matchs d’impro (Cirque d’Hiver, Bataclan, Elysée Montmartre…), championnat d’Europe (Montauban 1997), championnat du monde (Montréal 1998), et devient coach en improvisation théâtrale.

Elle met en application sa connaissance de l’impro et du coaching pour encadrer des formations : en entreprises, en milieu éducatif, en milieu social… en coaching individuel (management, négociation…)

En parallèle, elle mène ses projets de comédienne (elle joue Georges Feydeau, Mateï Visniec, Allan Bennett, René de Obaldia, Eric Westphal, Loleh Bellon…), elle met en scène 7 spectacles (seuls en scène, spectacles pour enfants, spectacles musicaux…), elle crée une dizaine de concepts de spectacles d’impro, elle tourne dans des téléfilms, des émissions télé et un long métrage (« Le Baiser Mortel du Dragon » de Chris Nahon)…

CÉLINE DUPUIS
CÉLINE DUPUIS
COMÉDIENNE

CÉLINE DUPUIS

Céline Dupuis suit une formation de comédienne au cours Simon avec Joëlle Guillaud et Rosine Margat à Paris.

Au théâtre, elle joue à la fois des textes classiques et des textes contemporains sous la direction de nombreux(-se)s metteur(-se)s en scène : Justine Heynemann, Noémie Rosenblatt, Arnaud Anckaert, Julien Fisera, Marc Prin, Laurent Hatat, Thomas Piasecki, Stéphane Titelein, Dominique Sarrazin… Elle pratique le théâtre masqué ou d’objets  pour le Théâtre de La Licorne avec Claire Dancoisne ou pour Nicolas Ducron.

Depuis 2014, tout en continuant à être comédienne pour des compagnies, elle travaille plus collectivement à des projets personnels à partir d’œuvres littéraires adaptées pour le théâtre.

En 2019, avec Cyril Brisse et Chloé Vancutsem, elle crée Filigrane 111. « L’Art de perdre » d’Alice Zeniter, est le premier  spectacle de la compagnie. Ils y associent « Clarisse (une histoire de L’Art de perdre) », forme autonome de 45mn.

CÉLINE DUPUIS
COMÉDIEN

Nicolas Faucheux

Entre des études techniques et une passion pour le spectacle, il décide de rapprocher ces deux disciplines.

A partir de 1990, Après un BTS d’éclairagiste, il crée la lumière et tourne pour plusieurs structures et compagnies.

Il réalise également des mises en lumière événementielles et pérennes dans l’espace urbain.

Il collabore avec différents metteurs en scène (Philippe Awat, Brigitte Jaques-Wajeman, Sandrine Anglade, Claude Brozzoni, Stéphane Titelein, Anne-Margrit Leclerc, Stéphane Hervé, …), chorégraphes (Abou Lagraa, Mourad Merzouki), scénographes (Grégoire Faucheux, Yves Collet, Didier Gauduchon), éclairagistes (Marie Nicolas, Franck Thévenon, Yoann Tivoli, Nicolas Boudier, Roberto Venturi, Dominique Bruguière).

CÉLINE DUPUIS
COMÉDIENNE

CÉLINE hiblich

Céline Dupuis suit une formation de comédienne au cours Simon avec Joëlle Guillaud et Rosine Margat à Paris.

Au théâtre, elle joue à la fois des textes classiques et des textes contemporains sous la direction de nombreux(-se)s metteur(-se)s en scène : Justine Heynemann, Noémie Rosenblatt, Arnaud Anckaert, Julien Fisera, Marc Prin, Laurent Hatat, Thomas Piasecki, Stéphane Titelein, Dominique Sarrazin… Elle pratique le théâtre masqué ou d’objets  pour le Théâtre de La Licorne avec Claire Dancoisne ou pour Nicolas Ducron.

Depuis 2014, tout en continuant à être comédienne pour des compagnies, elle travaille plus collectivement à des projets personnels à partir d’œuvres littéraires adaptées pour le théâtre.

En 2019, avec Cyril Brisse et Chloé Vancutsem, elle crée Filigrane 111. « L’Art de perdre » d’Alice Zeniter, est le premier  spectacle de la compagnie. Ils y associent « Clarisse (une histoire de L’Art de perdre) », forme autonome de 45mn.

CÉLINE DUPUIS
COMÉDIEN

Seron Keller

Formé au conservatoire d’art dramatique de Tours, je rejoins en 2000 la compagnie « Théâtre à cru » dirigé par Alexis Armengol. Je collabore en tant qu’interprète à une dizaine de créations. La compagnie pratique un théâtre contemporain qui joue et interroge la forme, les outils, la narration ou encore la place de l’interprète.
Je travaille depuis xxxx avec la compagnie « Des Ils et Des Elles » dirigé par Stéphane Hervé,  je collabore à l’écriture et à la mise en jeu de saynètes destinés à des publics et des problématiques spécifiques ; puis en 2014 je participe à la création « Fuite Nuptiale » en tant qu’interprète. En parallèle de ma pratique artistique j’ai développé depuis vingt ans une activité pédagogique autour du théâtre avec des partenaires et des publics variés.
 
CÉLINE DUPUIS
COMÉDIEN

Alexandre le nours

À 7 ans, je voulais être pâtissier ou cascadeur.

À 18 ans, j’étais champion de France d’improvisation et mon Baccalauréat L en poche.

À 22 ans je me suis formé à l’ERAC après quatre ans au Conservatoire de Tours.

Depuis j’ai travaillé avec Jean-Pierre Vincent, Mathilde Monnier, Alexis Armengol, Aurélie Van Den Daele, Françoiz Bouvard, David Gauchard, Julien Bonnet, Thierry Falvisaner.

À 42 ans, j’ai obtenu mon Diplôme d’Etat pour enseigner le théâtre.

À 43 ans, je fais des tartes Tatin sublimes mais je n’ai toujours pas appris à chuter dans un escalier.